L'Arbre et l'Éveil

Jacques Brosse : entretiens avec Jean Biès

L'Arbre et l'Éveil
En cette fin de siècle, où les savoirs et la pensée se trouvent écartelés entre l'écueil de la spécialisation et celui de la banalisation médiatique, rares sont les êtres capables de parler d'expérience, à l'instar des philosophes d'antan, sur les sujets les plus divers.

Jacques Brosse compte au nombre de ces aventuriers de l'esprit dont la quête de l'essentiel s'est déployée en de multiples formes naturaliste, il a scruté, au cœur des mondes animal et végétal, le mystère intime dont parlent toutes les mythologies ; écrivain fécond, longtemps responsable d'édition, infatigable voyageur sur les terres d'Orient et d'ailleurs, il a été lié avec Aldous Huxley, Gaston Bachelard, Jean Cocteau, Henri Michaux, Claude Lévi-Strauss. ; expérimentateur des drogues hallucinogènes, il a participé à l'émergence d'une conscience écologique ; il a participé à l'émergence d'une conscience écologique ; passionné par la langue et la civilisation chinoises, il a été également le disciple de Taisen Deshimaru, maître zen. Il enseigne cette discipline depuis une vingtaine d'années.

Cet éclectisme étonnant n'est aucunement le signe d'une inconstance. Tout au contraire, comme le montrent ces entretiens conduits par Jean Biès en amical et subtil provocateur, Jacques Brosse est un homme enraciné. S'il a su s'ouvrir, en toute liberté mais sans dispersion, au jeu cosmique comme à celui de l'esprit, c'est par la pratique de la méditation. L'Arbre et l'Éveil, les deux thèmes autour desquels gravitent sa vie et son oeuvre, ne forment qu'un seul motif.

N'est-ce pas sous l'arbre de Bodhgaya que le Bouddha connut l'Éveil ?

Éditeur Albin Michel, 257 pages